L’ŒIL GOURMAND

L’ŒIL GOURMAND

RENCONTRE CHROMATIQUE ET GASTRONOMIQUE
ENTRE LIONEL RIGOLET ET ISABELLE RAVET

Huile sur toile, 2020, 85 x 85 cm

Lionel Rigolet est un cuisinier belge, chef du restaurant étoilé « Comme chez soi ».
Isabelle Ravet est une artiste peintre belge reconnue, grande spécialiste de la nature morte.

———
Exposition à la Banque Delen, 72 avenue de Tervueren, 1040 Etterbeek
>> Prolongation à l’ATELIER ISARA 133 rue Keyenveld, 1050 Bruxelles
———

Le travail proposé : double jubilation de l’œil et du palais

Isabelle et Lionel se sont connus adolescents au Collège Notre-Dame de Basse Wavre. Ils ont pris des chemins différents mais ont toujours suivi avec curiosité et admiration leur parcours professionnel respectif. Longtemps a germée chez chacun l’idée de pouvoir expérimenter une collaboration créative avec l’autre ; de décloisonner leur métier, de sortir des limites fixées par le cadre habituel de leur cuisine et atelier, d’assembler leurs langages et d’expérimenter une nouvelle forme d’art. Leur relation amicale prend aujourd’hui la forme d’une expérience commune fondée sur l’observation et la compréhension de l’autre. Et l’œil Gourmand devient en quelque sorte la façon pour Lionel de soumettre au regard sa cuisine et pour Isabelle celle de soumettre au goût sa peinture. A l’occasion de cette exposition commune, ils proposent de vous emmener sur leur chemin de création. De vous faire partager leur travail et d’assister au rapprochement de leurs deux univers. Ils ont fait pour cela le choix de quelques produits, de quelques matières premières, des denrées alimentaires qu’ils vont interpréter chacun à leur façon puis ensemble.
Ils vont aussi se mettre au défi de faire apparaître ce qui n’est généralement pas visible, la somme du travail nécessaire à créer un plat ou un tableau.

Une exposition à déguster !

Beautés silencieuses et œil gourmand

Quand les choses les plus simples de la vie quotidienne prennent la saveur d’un art de vivre, les tableaux d’Isabelle Ravet rendent les gourmets ravis. Exposer ses œuvres peintes en harmonie avec les plats préparés par Lionel Rigolet était donc devenu, pour elle, une
évidence.

[…] lire l’article de Philippe Farcy

Il y a la nature morte dans son évidence poétique : sensualité douce des choses offertes au regard. Il y a l’assemblage des objets érigé en récit : cabinet de curiosité métamorphosé en rébus. Derrière chaque forme, une figure qui vaut pour discours où le temps se dénoue en espace. Et en amont des bouts de tissus, des bibelots, des verres, des pots, des morceaux de corail et des choses déclinées à l’infini de leurs vies fanées…

[…] lire l’article de Michel Draguet

>> voir toutes les photos